Pas de publicité au Super Bowl pour Pepsi, Coca-Cola et Budweiser

Publicité

Budweiser, Coca-Cola et Pepsi ont décidé de ne pas annoncer lors du match du Super Bowl cette année.

Sur le plan publicitaire et médiatique, c’est une grosse nouvelle. D’abord, parce que bon an mal an, c’est entre 100 à 125 millions de téléspectateurs qui regardent le match en direct avec un zapping quasi inexistant.

Ensuite, parce que le Super Bowl, c’est une grande fête, une fête de la consommation — bière, chips, pizza, ailes de poulet, etc.

Dans ce contexte, force est de constater que les géants Pepsi (le premier à faire une annonce à ce sujet), Coca-Cola et Budweiser ont fait un constat tout simple: l’émotion, la fête, la célébration, cet esprit qui anime normalement le match du Super Bowl n’est pas là cette année pour toutes sortes de raisons sociales, culturelles et politiques.

Ce qui ne va pas empêcher Anheuser-Busch d’annoncer la Bud Light, la Michelob Ultra, la Stella Artois, la Cutwater et d’acheter pour la première fois une publicité institutionnelle ou publicité corporate — avec comme thème les bonnes “raisons de consommer une bière”. Idem pour Pepsi qui commanditera le spectacle de la mi-temps mettant en vedette The Weeknd, lequel sera précédé d’une “publicité” de Pepsi et d’une publicité de Mountain Dew, membre du groupe PepsiCo.

Comme je le mentionne en entrevue à Félix St-Aubin, “trois géants qui envoient un message excessivement fort, qui, à bien des égards, va probablement générer plus de visibilité pour les trois marques que si elles avaient, curieusement, investi ces sous-là dans le match du Super Bowl”. Rien de mieux pour mousser sa marque à l’ère de la responsabilité sociale… et des médias sociaux.

Et d’ajouter: “la question que l’on se posera dans les prochaines semaines, c’est à savoir si c’est passager parce que les médias traditionnels et le sport professionnel ont déjà traversé des moments plus faciles. Cette réflexion-là s’amorcera assurément.”

En attendant, Avocados, Facebook, Hyundai, Little Ceasar’s, Olay et Sabra Hummus ont aussi annoncé qu’ils n’annonceront pas dans le Super Bowl 2021.

Ils seront remplacé par Amazon, Bass Pro, Cheetos (deux publicités), Chipotle, Dexcom, Disney, Doritos, Dr. Squatch, Fabletics, Frito-Lay, Guaranteed Rate, Hellmann’s, Jimmy John’s, Indeed, Kodiak Cakes, Lawn and Garden, Logitech, Mercari (e-commerce), Microban 24, M&M (un habitué du Super Bowl), Oatly, Oikos, Pringles (un autre habitué avec une pub particulièrement intéressante), Rockstar Energy, Scotts Miracle-Gro, Skechers, SodaStream, State Farm, T-Mobile, Tide, TurboTax, Verizon et WeatherTech, entre autres.

Du côté des fabricants automobiles, on note la présence de Toyota, Cadillac, General Motors et Jeep.

Plusieurs nouvelles plateformes et entreprises destinées aux millenials et à la nouvelle économie viendront compléter le tableau: Fiverr, Just Eat, Robinhood, Shift4 Payments, Squarespace, Uber Eats, Highdive, Guaranteed Rate, Vroom, DrafKings, Klarna, E-Trade et DoorDash    

Pour lire cette entrevue de Félix St-Aubin sur le site de Radio-Canada, cliquer ici.